en |fr

La NSE exhorte les femmes à s’élever au-delà des restrictions liées au genre

Media Banner
La NSE exhorte les femmes à s’élever au-delà des restrictions liées au genre

La NSE exhorte les femmes à s’élever au-delà des restrictions liées au genre

Publié le March 20, 2017 par le ASEA Secretariat

La Bourse des valeurs du Nigeria («NSE» ou «la bourse») a tenu, le mercredi 8 mars 2017, un symposium d'une demi-journée sur le thème «Transcender les restrictions liées au genre» pour célébrer la Journée internationale de la femme de 2017 (IWD). Le symposium qui a été organisé en partenariat avec l'Initiative des Bourses des valeurs durables, les Nations Unies, le Pacte mondial des Nations Unies, la Société financière internationale, la Fédération mondiale des bourses de valeurs, et les femmes dans les ETF, a rassemblé plus de 220 participants représentant des entreprises, l’enseignement, les secteurs gouvernementaux et des non- gouvernementaux.

Dans son discours d’accueil, M Oscar N. Onyema, OON, PDG de la NSE, a indiqué que le symposium a l’occasion de la Journée internationale de la femme est un événement très spécial pour la NSE, car il fournit une plate-forme pour que cette bourse des valeurs célèbre les réalisations sociales et économiques des femmes dans de nombreux domaines de la vie et qu’elle  examine des occasions pour accélérer la parité des genres. « En tant que membre de l’Initiative des Bourses pour un investissement durable (SSEI), cette bourse des valeurs prend très au sérieux les enjeux de l'égalité entre les sexes et joue son rôle pour accélérer la réalisation du but numéro 5 du développement durable des Nations Unies  qui cherche à atteindre l'égalité entre les sexes et autonomiser toutes les femmes et filles d'ici 2030 ».

Onyema a exhorté les parties prenantes de la NSE à réitérer leurs engagements à accélérer la réalisation de l'égalité entre les sexes en prenant des mesures révolutionnaires qui sous-tendent réellement  vraiment les plus grands changements pour les femmes. « Il est donc crucial pour nous d'impressionner sur notre écosystème, la communauté des entreprises et des investisseurs au Nigéria, de saisir toutes les opportunités telles que celles présentées par ce symposium pour faire une certaine introspection et proposer des suggestions utiles à la nation sur la façon d'exploiter les capacités innées des femmes en leur permettant de prospérer tout comme leurs homologues masculins », a-t-il dit.

Dans son discours liminaire, la première femme professeur d'histoire au Nigéria et l'auteur de « Femmes pianistes et icônes nigérianes »,  le Professeur Bolanle Awe, OFR, a déclaré que les femmes doivent rejeter toute limitation, en tant que genre féminin, qui menace leur droit d'exercer. « Le cerveau n'a pas de genre, on peut atteindre en tant que femmes ce que les hommes peuvent réaliser. En effet, au Nigeria, nous ne pouvons pas nous permettre d'accepter la limitation basée sur le genre dans un pays où, d'ici 2020, nous espérons être l'un des pays chefs de file du monde ".

Le symposium  comportait également des discussions de groupes comprenant des femmes de diverses sphères de l'activité sociale et économique qui ont rompu le plafond de verre pour réussir dans leur profession choisie. Les membres de ces groupes étaient notamment Mme Ronke Sokefun, honorable commissaire à la planification urbaine et physique, dans l’Etat d’Ogun; Mme Ngozi Edozien, fondatrice et directrice générale d'Invivo Partners Limited; Mme Betty Irabor, fondatrice et éditrice du magazine Geneviève; Mme Tinu Awe, avocate générale et responsable du règlement à la NSE; Mme Pai Gamde, responsable intérimaire de la Division des services d’entreprise à la NSE et Mme Mojisola Adeola, secrétaire du Conseil à la NSE, qui a animé les  discussions. Les panélistes ont noté que l'intégration du genre est un impératif moral qui nécessite une action immédiate. Ils ont conclu que, tant que les femmes ne commencent pas à se lever pour briser les barrières, il n'y aura pas de changement significatif.

Les participants ont gagné beaucoup de prix et ont écrit leurs opinions et leurs idées sur la façon dont les femmes peuvent se battre pour le changement.

En guise de conclusion du symposium, la Bourse des valeurs a rejoint plus de 40 bourses dans le monde entier pour soutenir l’initiative «Ring the bell for gender equality » (Sonner la cloche en faveur de l’égalité entre les sexes) pour célébrer la Journée internationale de la femme de 2017. Ceci marque la troisième fois consécutive que la Bourse se joint aux autres bourses des valeurs du monde pour défendre l’Egalite des sexes. Le principal orateur, les panélistes et le PDG de la NSE ont rehaussé de leur présence la cérémonie de clôture du symposium.

Nos Tweets

  • CFA Institute and ASEA
  • CISI
  • FTSE ASIA Pan Africa Index Series
X

FTSE-ASEA Index Series

The FTSE ASEA Pan Africa Index Series represents the performance of eligible securities listed on ASEA (African Securities Exchanges Association) member exchanges. The index series was designed after extensive market consultation to meet the needs of African market participants, and it is suitable for benchmarking purposes and as tool to be used in the creation of index-linked funds and other investment products.

To receive information, fill in your details below, click the button to subscribe and you will be directed to make the payment. Once that is done, you will begin to receive updates.